mercredi 26 octobre 2011

Monter un disque externe sous Linux Debian

A la suite d’un de nos récents articles, qui expliquait comment installer les VMWare tools sous Linux / Debian, il nous a été demandé comment monter un disque USB sous Linux.

Identification du disque

Commencez par lister les disques présents sur la machine avant de connecter le disque USB
debian ~# fdisk -l
Disk /dev/sda: 10.7 GB, 10737418240 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 1305 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x0001177a
Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sda1 * 1 1246 10005504 83 Linux
/dev/sda2 1246 1306 477185 5 Extended
/dev/sda5 1246 1306 477184 82 Linux swap / Solaris
debian ~#
Connectez le disque à votre machine Linux Debian, puis listez à nouveau les disques
debian ~# fdisk -l
Disk /dev/sda: 10.7 GB, 10737418240 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 1305 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x0001177a
Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sda1 * 1 1246 10005504 83 Linux
/dev/sda2 1246 1306 477185 5 Extended
/dev/sda5 1246 1306 477184 82 Linux swap / Solaris
Disk /dev/sdb: 80.0 GB, 80026361856 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 9729 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0xc5bbbf78
Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sdb1 1 9729 78148161 83 Linux
debian ~#

Montage du disque

Vous avez créé un répertoire « USB » à la racine de votre machine. Pour monter votre disque externe dans ce répertoire, deux possibilités s’offrent à vous :
Le montage avec spécification du point de montage : ce n’est pas très compliqué mais il faut spécifier la partition à monter et le répertoire cible où la monter.
Dans notre cas, cela donnerait ça :
debian /# mount /dev/sdb1 /USB
debian /#
Le montage avec modification du fichier fstab : l’idée est de ne plus avoir qu’à spécifier le nom de la partition à monter et qu’elle soit montée automatiquement toujours au même endroit. Ca tombe bien, le rôle du fichier fstab est de recenser les partitions et leurs points de montage associés.
Editons donc le fichier fstab avec notre éditeur de texte favoris (ici, nano) :
# /etc/fstab: static file system information.
#
# Use 'blkid' to print the universally unique identifier for a
# device; this may be used with UUID= as a more robust way to name devices
# that works even if disks are added and removed. See fstab(5).
#
#
proc /proc proc defaults 0 0
# / was on /dev/sda1 during installation
UUID=990a9a0b-0855-4212-a4c9-bfda5c13107f / ext3 errors=remount-ro 0 1
# swap was on /dev/sda5 during installation
UUID=388cc568-eb9f-4b5a-a026-0803b3374c82 none swap sw 0 0
/dev/scd0 /media/cdrom0 udf,iso9660 user,noauto 0 0
/dev/fd0 /media/floppy0 auto rw,user,noauto 0 0
Il faut donc rajouter notre partition et le point de montage désiré à la fin de la liste :
/dev/sdb1 /USB auto rw,user,noauto 0 0
Ne vous préoccupez pas des options rajoutées après le point de montage, nous y reviendrons probablement dans un prochain article.
Une fois les modifications enregistrées, il vous suffit de demander le montage de la partition pour qu’elle soit automatiquement montée dans votre répertoire cible :
debian /# mount /dev/sdb1
debian /#

Démontage

Une fois vos opérations terminées, vous pourrez alors démonter proprement le disque pour le débrancher :
debian /# umount /dev/sdb1
debian /#

mercredi 19 octobre 2011

Disque USB sur machine virtuelle ESX

Quel utilisateur n’a jamais eu besoin de connecter un disque USB « physique » à une machine virtuelle ? Bonne nouvelle, il est possible, avec ESXi , d’interconnecter le monde physique et le monde virtuel !

Utilisation

Brancher un disque USB sur une machine virtuelle peut paraître une idée saugrenue, mais les usages en sont nombreux :
  • Charger / décharger les fichiers d’une VM
  • Copier des fichiers depuis / vers le Datastore
  • Etendre la capacité de stockage d’une VM, sans solliciter la baie
  • Faire une sauvegarde sur disque externe
  • Etc...
Bref, cette manipulation peut rendre de nombreux services.

Pré requis

Cet article, une fois n’est pas coutume, est plus un tutoriel qu’une information.
Par conséquent, voici les pré-requis nécessaires à la bonne réalisation des opérations :
  • Un serveur accessible physiquement
  • ESXi version 4.1
  • Les VMWare Tools installés dans la VM concernée
  • Et, bien évidement, un disque USB !

Procédure

Notre machine virtuelle de départ ne dispose que d’un unique disque dur local.


Connectez vous à votre client vSphere, et éditez les propriétés de votre machine virtuelle.



Ajoutez un nouveau périphérique



Choissez « USB Controller »



Il n’y a pas grand chose de configurable, donc cliquez sur « next », « next », puis « finish ».



Le contrôleur USB est ajouté à la liste des périphériques, ça avance !



A ce stade, il est impératif que le disque externe soit connecté à la machine physique exécutant l'hyperviseur.
Une fois les modifications de la machine virtuelle réalisées par ESXi, ajoutez un nouveau périphérique



Cette fois ci, choisissez « USB Device »


La seule option de la configuration concerne vMotion. Dans le cas de cet article, laissez la telle quelle. Cliquez sur « next » puis sur « finish ».


Patientez le temps que les modifications soient appliquées à la machine virtuelle, puis miraculeusement, votre disque va apparaitre dans les périphériques disponibles !


Nous avons testé cette manipulation avec plusieurs OS différents (Windows et Linux) et tout s’est parfaitement déroulé à chaque fois !

jeudi 13 octobre 2011

Installer les VMWare tools sous Debian


Installer les VMWare tools sous Windows, c’est l’enfance de l’art. L’installer sur un « base system » de Linux/Debian, ça ne s’invente pas forcément...

Objectif

L’objectif de cet article est donc de vous aider à installer les VMWare Tools et les entêtes du noyau (indispensables) sur un base system Debian. La procédure va se dérouler en deux temps :
  • L’installation des entêtes du noyau et d’un compilateur C
  • L’installation des VMWare Tools

Installation des entêtes

La première des choses à faire est mettre à jour le système et d’installer les différents composants (headers Linux) :
arxone ~# apt-get update
arxone ~# apt-get install autoconf automake binutils make psmisc
arxone ~# apt-get install cpp gcc-4.1
Jusque là, il suffit de tout valider, sans trop se poser de question. Maintenant il va falloir demander au système quelle est sa version afin d’installer les entêtes correspondants.
arxone ~# uname -r
2.6.32-5-amd64
arxone ~# apt-get install linux-headers-2.6.32-5-amd64
C’est le résultat de la commande uname -r qui va définir le numéro de version à la fin de la commande apt-get install
Enfin, il faut s’assurer que GCC pointe bien sur la version 4.1 du compilateur
arxone ~# cd /usr/bin/
arxone /usr/bin# ll gcc*
-rwxr-xr-x 1 root root 222472 Apr 11 2010 gcc-4.1
-rwxr-xr-x 1 root root 239528 Sep 21 2010 gcc-4.3
-rwxr-xr-x 1 root root 16288 Apr 11 2010 gccbug-4.1
Le résultat de la dernière commande peut vous renvoyer trois résultats différents. GCC peut :
  • Pointer vers la bonne version du compilateur (gcc -> gcc4.1) : passez directement à l’installation des VMWare Tools
  • Pointer vers la mauvaise version du compilateur (gcc -> gcc4.3) : supprimez le à l’aide de la commande «rm gcc». Suivez ensuite la procédure pour créer le lien.
  • Ne pas apparaitre (comme dans la sortie ci-dessus) : il ne vous reste plus qu’à créer le lien.
Pour créer le lien vers la bonne version du compilateur, faire comme cela :
arxone /usr/bin# ln -s gcc4.1 gcc
arxone /usr/bin# ll gcc*
lrwxrwxrwx 1 root root 6 Oct 12 21:32 gcc -> gcc4.1
-rwxr-xr-x 1 root root 222472 Apr 11 2010 gcc-4.1
-rwxr-xr-x 1 root root 239528 Sep 21 2010 gcc-4.3
-rwxr-xr-x 1 root root 16288 Apr 11 2010 gccbug-4.1
La première partie est achevée. Bonne nouvelle, c’était probablement la partie la plus compliquée !

Installation des VMWare Tools

Pour commencer, montez les VMWare Tools dans la machine virtuelle depuis vSphere Client

Connectez vous ensuite à la machine virtuelle et montez le CD :
mount /dev/cdrom /media/cdrom
Créez un répertoire temporaire (ici temp)
cd /
mkdir /temp
Copiez l’archive contenue dans le CD vers le répertoire temporaire, puis décompressez le tout :
cd /media/cdrom
cp *.tar.gz /temp
cd /temp
tar zxf *.tar.gz
Lancez l’installation :
cd vmware-tools-distrib
./vmware-install.pl
Si vous laissez tout par défaut (entrée à chaque question), l’installation va se dérouler toute seule.
Une fois l’installation achevée, nous allons supprimer tous les fichiers temporaires, et une fois n’est pas coutume sous Linux, redémarrer !
cd /
rm -rv temp
reboot
Cet article est basé sur le très bon tutoriel proposé par Proxeem. Merci !

mardi 4 octobre 2011

Arx One rejoint Ouest Numérique

Ouest Numérique est la représentation de la filière TIC en Pays de la Loire. Il était donc naturel, en qualité de spécialiste de la sauvegarde basé à Nantes, que nous adhérions à ce regroupement.

Quelques chiffres

Pour la seule région des Pays de la Loire, la filière informatique représente :
  • 3055 établissements de fournisseurs de TIC
  • 2 milliards d’Euros de chiffre d’affaires consolidé
  • 26 623 emplois chez les prestataires implantés dans la région
  • 20 000 emplois dans les métiers de l’informatique chez les « utilisateurs » (privé et public)
  • 85% des entreprises comptent moins de 10 salariés
Il est donc indiscutable que l’informatique est un pan important du tissu économique régional, mais que « l’éparpillement » des compétences au sein des petites entreprises est un frein au développement des activités numériques. (source magazine Interactives).

Les objectifs

L’objectif fondamental de Ouest Numérique est justement de fédérer tous les acteurs du secteur régional afin de les aider à se développer. Cet objectif passe par quatre axes transversaux :
  • Métiers et compétences
  • Coopération (recherche-entreprise et inter-entreprises)
  • Visibilité des entreprises et valorisation du territoire
  • Développement marketing et commercial

Organisation

Pour fédérer efficacement les acteurs de la filière, elle a été organisée en groupes de travail :
  • Cloud Computing : Solutions à la demande
  • Open Data : Mise à disposition et réutilisation des données
  • L'Informatique Durable : Green IT et IT for Green
  • Logiciels Libres : Représentativité, Solutions
  • Innovation Web : Culture, Usages et Outils
  • Qualité Des Logiciels : Outils, Méthodes, Tests...
  • Décisionnel : Système d'aide à la décision
  • Ingénierie Logicielle par les Modèles : Conception et rénovation des SI...
Chaque groupe est piloté par une à deux personnes et travaille de façon autonome aux objectifs donnés précédemment.

Et Arx One, dans tout cela ?

Nos offres de sauvegardes sont toutes proposées sous forme de services, et la partie la plus importante de notre activité est la sauvegarde externalisée.
Il était donc logique que nous rejoignons le groupe Cloud Computing, au cotés d’hébergeurs, éditeurs de solutions à la demande, acteurs technologiques et prestataires de services.
Nous sommes persuadés que cette démarche sera gagnante pour tous, tant sur le plan humain que technologique. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des synergies découvertes !