dimanche 20 février 2011

Les offres de sauvegarde illimitées


Les offres « illimitées » fleurissent dans tous les domaines et la télésauvegarde n’est pas épargnée. Un volume de stockage illimité à un prix très bas peut paraître intéressant de prime abord, mais est-ce réellement le cas ?

Une analogie parlante

Imaginez que demain, votre pompiste vous dise : « Pour le prix d’un plein, vous pouvez venir vous servir autant que vous voulez pendant un mois ». Ne seriez vous pas suspicieux de ce que cache cette offre ?

Réfléchissons-y :
  • Le pompiste, comme tout le monde, travaille contre une rémunération
  • Il achète son carburant
  • Il doit financer l’utilisation et l’entretien de la station service
  • Il n’a pas le droit de vendre son carburant à perte
S’il remplit les conditions ci-dessus, ce qu’il a l’obligation de faire, c’est qu’il y a forcément des limites à son offre.

Le cas de la sauvegarde

La sauvegarde en ligne, malgré son coté immatériel, obéit à des contraintes similaires. Pour proposer une solution de sauvegarde externalisée, il faut pouvoir financer :
  • La bande passante pour de nombreuses connexions simultanées
  • Les serveurs de stockage, pour les données de sauvegarde
  • Les centres d’hébergement qui vont accueillir ces serveurs
  • Le logiciel de sauvegarde de données (qu’il soit en revendu ou développé en interne)
  • Les personnes chargées de la gestion de l’infrastructure et du service clients
  • et toutes les autres charges d’une société classique...
Vous l’aurez compris, comme pour notre pompiste, le modèle économique de ces offres n’est valable que si elles ont des limites.

Les limites de l’illimité

Les limites d’une offre devant obligatoirement êtres établies, il est capital de lire « ce qui est écrit en petit » pour comprendre, au delà du verni marketing, ce qui est réellement inclus dans les offres.
Dans les offres de télésauvegarde illimités, les axes les plus souvent utilisés pour brider ces offres sont :
  • Bande passante faible, qui ne permet pas de sauvegarder de volumes importants
  • Limite de traffic, qui après un certain volume mouvementé vous empêche de sauvegarder vos données
  • Durée de rétention limitée des données, qui, couplé aux deux points ci-dessus, vous force à maintenir votre quota de stockage au plus bas
  • Capacité du fournisseur à arrêter arbitrairement votre abonnement s’il estime que votre utilisation n’est pas « raisonnable » ou que vous ne vous comportez pas « en bon père de famille »
  • Le prestataire ne se donne pas d’obligation (moyens et/ou résultats)
  • Les données sont hébergées sur une machine ou sur un datacenter unique, compromettant fortement leur disponibilité ou leur intégrité en cas de sinistre
  • Pas ou peu de support technique
Soyez donc prudent ! Ces limites, qui réduisent drastiquement les coûts pour le fournisseur, ont surtout pour effet de réduire, voire de compromettre, la sécurité et l'intégrité de vos données.

Conclusion

Quelle est la valeur de vos données ?

Si elles ont de la valeur pour votre entreprise, faites attentions aux offres trop bon marché car elles sont souvent dédiées aux particuliers (voir notre article sur les différences entre les offres de sauvegarde personnelles et professionnelles).
D’ailleurs, les « champions de l’illimité » proposent des offres de sauvegarde pour les professionnels, avec des tarifs plus réalistes et cohérents !
De façon générale, lisez attentivement le détail des offres et les conditions générales de ventes. Ca en dit généralement plus long sur la prestation de sauvegarde proposée et les engagements du prestataire... et en général, ça permet de bien comprendre les différences de prix !